Mon Blog

C'est avec plaisir que je partage avec vous, mon biculturalisme entre la France et la Tunisie, entre le monde occidental et oriental, entre la culture française et arabe. Mon blog est l'occasion de partager à vous mes bons plans, mes réflexions, mes expériences. Dans la rubrique Vos vacances en Tunisie, vous retrouverez également mes recettes, mes adresses "Coup de cœurs et les p'tits mots d'arabe.


Tunisie : Un cappuccino au café Chichkhan à Sjizghan

Il est fortement recommandé - et rarement cité dans des livres de voyages – de se rendre au café Chichkhan ( à Sjizghan.) Profitez d'un cappuccino bien formaté, le bon expresso ou les délicieux jus de fruits frais. Prenez un bon gâteau au chocolat par exemple ou d'amandes .... Vous pouvez également louer une pipe à eau avec toutes sortes de saveurs. ( C'est toujours un mélange de tabac avec une saveur, comme l'orange par exemple).

Le petit + : "Le garçon du charbon" dans ses beaux vêtements propres, vous apportera régulièrement de nouveaux charbons !

0 commentaires

Calligraphie arabe contemporaine à Toulouse

Je ne me lasse pas des créations de Faouzia ! C'est pourquoi, une fois encore, je partage ce "Coup de cœur" avec vous. Faouzia Hilmy maîtrise cet art magnifique qu'est la calligraphie arabe. Elle y insuffle un véritable vent de modernité. D'origine marocaine, Faouzai découvre lors d'un stage d’initiation, la calligraphie arabe. Ce sera une véritable révélation pour elle. Elle rencontre des calligraphes syriens qui vont lui enseigner la calligraphie durant plusieurs années et lui transmettre leur connaissance de cet art millénaire. Devenue depuis une des rares femmes calligraphes arabes, elle possède un style moderne et épuré et une approche assez libre de la calligraphie. Son désir est avant tout de mettre en valeur les lettres arabes car pour elle l’esthétisme de ces lettres l’emporte sur leurs sens.

Le petit + : Ses tarifs sont très abordables. Elle peut vous proposer une faire-part de mariage ou de naissance original. Elle propose de très joli sticker pour une décoration orientale épurée.

Son site web : Cliquez

0 commentaires

El Majless, oriental lounge à Djerba

El Majless est un salon de thé oriental à la décoration raffinée avec plusieurs salons et une grande terrasse. J'adore cet endroit. J'y retourne à chacun de mes séjour à Djerba. Là-bas, vous pourrez profiter de la musique orientale en live, avec un groupe de musiciens, le samedi soir. Le plus difficile sera de choisir parmi la carte : cappuccino cremoso, coupes de glace, cocktails de fruits, crêpes sucrées, chichas originales et bien sûr le thé aux amandes ! Dans la journée, vous y rencontrerez des familles tunisiennes. En soirée, vous y découvrirez une convivialité et une ambiance que seules réserves les chaudes nuits djerbiennes. Montez en terrasse, c'est encore mieux !

Le petit + : Les chichas fruits à découvrir absolument !

Coordonnées : Zone touristique - Rond point Hôtel Diar Yassine - Midoun - Djerba
0 commentaires

Gérer les déchets et l'eau pendant votre séjour

En Tunisie, les systèmes de gestion des déchets ne sont pas toujours très performants. Il est donc pertinent de s'interroger sur les produits que l'on place dans ses bagages. Il est préférable autant que possible, d'essayer de limiter la production de déchets ou d'envisager de les rapporter avec vous. Pourtant, l'impact environnemental du tourisme ne peut être nié. Dans certain cas, il est même catastrophique. Je vous propose une série de recommandations qu'il est responsable de suivre. Certaines sont même impératives lorsque nous allons dans le désert.

  • Utilisez l'eau avec parcimonie,
  • Ne jamais souiller l'eau des puits et des sources,
  • Dans le désert, Jetez dans les poubelles tous les déchets dégradables. Ils seront brûlés,
  • Rapportez les boites, bouteilles, aluminiums en ville,
  • Ramener chez vous les déchets toxiques (piles, aérosols, batteries, tubes de crème,
  • emballages de pellicules...),
  • Gérez votre poubelle personnelle dans un sac en plastique (lingettes, papier, mégots...)
  • Gérez les toilettes en brûlant le papier hygiénique. Dans le désert, il peut rester des années, car le mot "biodégradable" n'a plus de sens dans les milieux désertiques.
0 commentaires

Comment limiter l'empreinte carbone des voyages ?

Voyager différemment implique une envie de s'investir autrement. Aujourd'hui, nous savons que tous nos faits et gestes ont un impact sur l'environnement. CREATRICE DE VOYAGES vous conseille et vous apporte des solutions simples. Lors de la préparation des bagages, lors du déplacement à l'aéroport, puis lors du séjour, il s'agit de s'interroger sur ce qui est utile, inutile ou nécessaire de faire. Le transport à votre destination de chez nous à l'aéroport ou de la France à notre destination de vacances, a un impact considérable sur la production CO2 de dans l'atmosphère. Il est possible de s'organiser et de s'engager pour limiter nos impacts. Pour aller de chez vous à l'aéroport, il y a peut-être des alternatives. Certains aéroports sont desservis par le train ou les transports en commun. En étudiant cette option, nous avons de nombreux avantages : le coût du transport plus économique, l'économie des frais de parking, un déplacement moins fatigant. Afin de bien organiser le déplacement, il est important de bien étudier les horaires de chaque transport. Pour des horaires plus libres, nous avons également l'option du covoiturage. De nombreux sites internet existent ; ils proposent de mettre en relation avec d'autres voyageurs. Les coûts de transport et de parking sont divisés entre l'ensemble des passagers. La difficultés reste celle de trouver d'autres voyageurs qui partent puis reviennent aux mêmes horaires. L'idéal est de trouver des voyageurs qui prennent les mêmes vols.

0 commentaires

Quelques mots pour comprendre et échanger en arabe

Apprendre quelques mots clé vous permettra de gagner le respect de vos interlocuteurs, de faciliter et de rendre plus agréables vos échanges avec les tunisiens rencontrés. Alors n'hésitez pas à faire l'effort d'utiliser les expressions suivantes :

 

Bonjour : as-salam'aleikoum - Réponse : Wa'aleikoum as-salam
S'il vous plaît : min fadlak (min fadlek à une femme)
Comment ça va ? : keif hâlek ou labès
Merci : choukrane

Au revoir : bisslama
Oui : na'am - non : lé
Si Dieu le veut : inch'Allah

 

Vous pouvez demander à votre guide comment les prononcer... Votre voyage n'en sera que plus riche ! Et puis souriez, c'est souvent le meilleur moyen d'avoir de bons contacts !

 

0 commentaires

Initiez-vous à la cuisine tunisienne

Vous souhaitez étonner votre famille ou vos amis, en préparant des plats originaux. Je vous propose mes recettes préférées et typiques du sud de la Tunisie. Il s'agit de plats familiaux que cuisinent toujours les mères. La cuisine tunisienne contrairement à la cuisine marocaine, est peu connue. Pourquoi la cuisine marocaine est beaucoup plus connue en France, que la cuisine tunisienne ? La réponse est tout simplement dans les chiffres : près de 1 000 000 marocains vivent en France contre moins de 600 000 tunisiens. La cuisine tunisienne découle d'une tradition ancestrale de culture gastronomique en Tunisie et reflète des héritages culturels successifs (berbères, arabes, juifs, turcs, italiens, français...). A l'image des souks du pays, Méditerranéenne, la cuisine tunisienne est une mélange subtil d'odeur, de saveurs et de couleurs. Elle reflète l'enracinement de la Tunisie, dans son histoire plurimillénaire.

Si vous souhaitez réaliser des recettes, vous trouverez des idées sur :

0 commentaires

Le concept de "Voyage en Direct" ça vous parle ?

Le concept de "Voyage en Direct" ça vous parle ? Il s'agit de nouvelles pratiques sans intermédiaires qui permettent de valoriser les réceptifs locaux. C'est exactement ce que je propose depuis 2007 ! Il s'agit de donner l'envie de faire la part belle aux experts et réceptifs locaux. Efficace, connecté et branché, DirecTravel est en résonance avec le monde tel qu’il se dessine un peu partout. Son principe est simple, mettre en relation des futurs voyageurs avec des réceptifs et experts locaux du monde entier. Le DirecTravel veut donner aux voyageurs les clés pour construire leur propre voyage grâce à des correspondants locaux présents sur place. L’objectif aujourd’hui, est de promouvoir les structures locales et donner la part belle au territoire pour que les futurs clients passent de plus en plus en direct avec des réceptifs sélectionnés pour leur professionnalisme : «Beaucoup d’acteurs locaux sont aujourd’hui en mesure de répondre au mieux aux demandes du voyage sur mesure et sont les seuls à le maitriser de A à Z. Il est important d’accompagner ce phénomène et de faire connaitre ce savoir-faire. »

D’ores et déjà, les acteurs du voyage en direct ont le mérite de nous interroger en profondeur sur l’industrie du tourisme telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui en France et sur cette sacro-sainte équité qui n’a pas toujours le même poids ou le même relief selon que l’on regarde du nord vers le sud, et vice versa… Certes, il n’est pas question ici de soutenir la concurrence déloyale et de nier les arguments des agences de voyage française dûment immatriculées, avec le lot de taxes que cela suppose, en reconnaissant aussi les emplois créés et les bénéfices pour l’économie de notre pays… mais il est tout aussi bon de s’interroger sur le fonds, et de se réjouir que certaines destinations alors mises en tourisme avec un taux de fuite moyen de 70% des capitaux générés par l’activité touristique, soit aujourd’hui capable de s’organiser et de faire de cette industrie un levier de développement local pour leur territoire. Une fois de plus, l’idée n’est pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, nombre de voyagistes français font un travail remarquable depuis des années et ont contribué à faire connaitre et à soutenir des destinations, toutefois, le monde change, et on peut se réjouir que certains acteurs locaux soient aujourd’hui en mesure de prendre la main. L’équité est certes d’avoir les mêmes règles du jeu lorsque le terrain est commun, mais l’équité n’est-elle pas aussi de donner plus de visibilité à ces acteurs de l’ombre que sont les réceptifs ? Accepter que des experts et réceptifs locaux soient enfin totalement reconnus comme des professionnels à part entière, ne plus les cacher au grand public, pas si dupe, est peut être un premier pas concret et sincère pour que des pays du sud profite enfin  plus amplement des revenus du tourisme. Le monde change. Et avec un peu d’imagination et de souplesse, il y aura toujours de la place pour tous, ici ou là bas !!

 

Création d'un véritable livre de photos

Vous souhaitez réaliser un véritable livre de photos. L’entreprise Matisseo est reconnue pour son savoir-faire et sa finition artisanale de qualité. Mais surtout, le service commercial est d'une très grande réactivité. Posez vos questions techniques, ils vous répondent dans la demi-journée ! De plus, il proposent très régulièrement des promotions très très très intéressantes.
Le petit + : CRÉATRICE DE VOYAGES vous parraine. Avec nous, vous pourrez bénéficier de codes promotion allant jusqu'à 50%.

 

0 commentaires

Coup de cœur ! Pour le bain maure de Midoun

Poussez la porte bleu de ce hammam et plongez pour une heure de tradition dans un Bain Maure ! Ne vous attendez pas au grand luxe. C'est un endroit où vous pouvez vous savonner complètement, se faire un exfoliation ou un massage dans une vraie ambiance tunisienne. Dans la dernière salle, l’air est brulant. Le hammam n’a pas une belle architecture ; ce sont simplement des pièces sans aucun intérêt sauf celui d’être un hammam. Il ne faut pas longtemps pour sentir les gouttes couler le long du dos. Juste deux robinets, l’un d’eau froide l’autre d’eau chaude, permettent de se rafraichir dans cet air surchauffé. Dans la deuxième salle, celle des douches, une masseuse vous attend. Sur la table de pierre, elle commence le gommage avec un gant du style lofa. Le massage est tonique mais efficace sur la peau. Le massage dure le temps qu’il faut pour rosir la peau. Puis, dans la salle de repos débute le massage à l’huile d’olive, massage tonique s’il en faut ! C'est une expérience unique, qui vous permettrez de s'approcher à la vie de la population locale.

Le petit + : le prix ! Hammam + gommage + massage = 12 Dinars (5,62 euros) + 2 dinars de pourboire.

Coordonnées : Le hammam se situe à quelques mètres du rond point du bar le Lotophage. Il est ouvert pour les femmes, tous les après-midi (de 12h à 18h) et pour les hommes (de 5h à 12h et après 18h).

 

0 commentaires

La gastronomie tunisienne traditionnelle

Fruit d’un héritage culturel unique (Italiens, arabes, maltais, juifs, turcs, berbères…), la gastronomie traditionnelle tunisienne vous subjuguera par son originalité et ses saveurs enivrantes, mélange d’épices orientales et de condiments savamment dosés. La cuisine tunisienne est une cuisine authentique, coloriée et équilibrée, où les fruits et légumes gorgés de soleil, tiennent une place de choix. Sans oublier l’huile d’olive, (connue pour ses vertus bénéfique pour la santé) qui assaisonne pratiquement tous les plats tunisiens. Coucous, Mloukhia (sorte de sauce noire accommodée de viande de veau, consommée jadis par les pharaons), tajines, salades Méchouia, bricks à l’œuf, ragoûts d’agneau aux gombos, poissons grillés… figurent parmi les innombrables plats qui émerveilleront vos papilles gustatives. La cuisine tunisienne est souvent préparée à base d’Harissa, une pâte ou sauce piquante constituée de poivrons séchés, d’ail moulu et d’épices. Les habitants de certaines régions de la Tunisie comme Nabeul, en sont particulièrement très friands. Les spécialités locales sont différentes d’une région à une autre. Pour ne donner qu’un seul exemple, il existe plus d’une centaine de variantes du couscous, le plat national par excellence en Tunisie. Sucré ou salé, il est préparé soit à base de poisson, soit de viande (mouton, poulet ou chevreau). Il peut être aussi accommodé de légumes, de lait, d’œufs, de fruits secs, de raisins… Personnellement, je craque pour les Mtabgas de ma belle-mère ! 

0 commentaires

La Tunisie : Le joyau touristique de l’Afrique du Nord

 Vous prévoyez un voyage pour vos prochaines vacances ? Pourquoi ne pas s’envoler pour la Tunisie ? Surnommé la « perle de l’Afrique du Nord », ce pays constitue un haut lieu de villégiature. Au cœur de ce territoire, l’aventure et la découverte sont toujours au rendez-vous.

Expérience insolite dans le parc Djerba Explore
La Tunisie est localisée entre l’Algérie et la Libye. Elle séduit de par la richesse de son patrimoine culturel et naturel. Sur les lieux, les visites à prévoir et les activités à entreprendre sont innombrables. Débutez votre séjour avec une excursion dans le parc Djerba Explore. Ce site se trouve au pied du phare de Taguermess. Il abrite l’une des plus importantes fermes aux crocodiles de la Méditerranée. Celle-ci compte environ 400 spécimens originaires de Madagascar. Ces reptiles évoluent dans des bassins agrémentés de papyrus, de palmiers et de bananiers. Il est à noter que les crocodiles du Nil font partie des plus grandes de leurs espèces, car ils peuvent dépasser 7 m de long et peser plus d’une tonne. Pour plus d’informations concernant cette ferme insolite, n’hésitez pas à demander des renseignements sur un forum voyages ou auprès d’un tour-opérateur.

Carthage : Une cité au riche passé
Après cette expérience inédite dans le parc Djerba Explore, poursuivez votre circuit tunisien aux fameuses ruines de Carthage. D’après la légende, la fondation de cette ville remonte au IXe siècle av. J.-C. Depuis 1979, ce site est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Se situant dans le nord-est de Tunis, il témoigne d’un riche passé et d’une histoire passionnante à découvrir le temps des vacances en Tunisie. Afin d’apprécier toute la beauté de Carthage, organisez une randonnée jusqu’au sommet de Byrsa. Il s’agit du point culminant de cette presqu’île. Une fois sur les hauteurs de cette colline, vous bénéficierez d’une vue à couper le souffle sur la ville et la plaine environnante. N’oubliez pas d’emporter votre appareil photo pour immortaliser ce panorama unique.

Chott el-Jérid : Une merveille naturelle de la Tunisie
Pour clôturer en beauté votre voyage en Tunisie, planifiez une expédition aux alentours de Chott el-Jérid. Il s’agit de la plus grande dépression saline du territoire. Ce lac a une superficie avoisinant les 5 000 km². Il se trouve dans la partie continentale du sud-ouest du pays. Il est localisé à une altitude entre 15 et 20 m au-dessus du niveau de la mer. Son sol est argileux et recouvert d’une croûte saline. Ce site séduit de par son paysage lunaire et désertique. Il est traversé du nord au sud par une route de 80 km de long qui relie Tozeur à Kebili. Chott el-Jérid est un haut lieu de dépaysement loin du tourisme de masse. Au cœur de cette vaste étendue saline, le silence règne en maître, ce qui en fait un endroit propice à la relaxation et à la détente.

L'adoption d'un enfant en Tunisie

A l'heure où l'adoption internationale est de plus en plus compliquée, restreinte et longue, la Tunisie est un pays peu connu des familles adoptantes. C'est également l'un des très rares pays musulmans permettant l'adoption, là où la majorité des autres pays n'offre que la

cadre de la Kafala. Plus de 800 enfants sont abandonnés, chaque année et adoptables aux ressortissants tunisiens. La procédure directe, auprès de l'Institut Nationale de la Protection de l'Enfance, est ouverte aux couples tunisiens et/ou bi-nationaux, résidents en Tunisie ou à l'étranger dont l'un des parents (ou les deux) sont de religion musulmane. L'adoption d'un enfant né en Tunisie est possible pour un couple mixte résidant en France... Et peu de familles adoptantes le savent. L'autre particularité de l'adoption en Tunisie, est de permettre aux enfants d'être accueillis dès les premiers mois ; c'est à dire entre 1 et 15 mois... des bébés ! Au delà de 15 mois, les enfants sont moins "adoptables" en Tunisie. Les familles tunisiennes (de Tunisie) sont plus réticentes pour accueillir un enfant plus âgé... question de mentalité. Mais dans le cadre de l'adoption internationale, permettre l'adoption de ces enfants, leur offrirait le bonheur de s'épanouir au sein d'une famille au lieu de grandir dans un Village SOS.

0 commentaires

Le "We are the world" du printemps arabe

Trente ans après l’inoubliable « We are the world » contre la famine en Ethiopie, le Printemps Arabe a inspiré le virtuose des arrangements musicaux, Quincy Jones, qui fut le chef d’orchestre de la première chanson caritative du genre et producteur de Mickael Jackson. Enregistrée à Rabat et à Dubaï, et diffusée en exclusivité sur la chaîne de télévision MBC et Platinium Records, « Bokra » ( « demain ») est sa toute nouvelle production, ou quand l’amour, la tolérance, la fraternité et l’espoir résonnent avec plus de force à travers des lyrics harmonieux en arabe. « Nous sommes un nouveau jour, une bannière de paix. Nous sommes une flûte d’amour et une âme de musique. Nous sommes mille et une nuits des rêves de l’Orient », les paroles poétiques s’égrènent sur une musique qui réchauffe l’âme, interprétées par une chorale talentueuse fédérant 16 pays du Moyen-Orient : Kadhem Essaher (Irak), Majda Erroumi (Liban), Souad Massi (Algérie), Asma Lamnaouer (Maroc), Rim Banna (Palestine), Saber Rebaï (Tunisie), Hayat El Idrissi (Maroc), Diana Karazon (Jordanie), Cheb Djilani (Libye), Salah Al Zadjali (Oman), Essa El Kubaisi (Qatar), Ahmed Hussein (Koweït), Hasna Zallagh (Maroc), Tamer Hosny (Egypte), Latifa Arfaoui (Tunisie) ou encore Waed (Arabie Saoudite), entre autres, et en guest-star Akon, le grand chanteur américano-sénégalais de R’n’B.

Les recettes de diffusion et d’exploitation seront versées au profit d’enfants du Maghreb et du Moyen-Orient, afin de financer des projets éducatifs, musicaux et culturels ainsi que des bourses scolaires.

0 commentaires

Le bon plan de l'hôtel LE BON COIN à Tunis

Au delà de se prénommer LE BON COIN, cet hôtel est avant tout un super bon plan. Situé à quelques centaines de mètre de la gare de Tunis, à 10 minutes à pied du consulat de France, cette hôtel propose une quinzaine de chambres. D'une propreté irréprochable (les communs et les sanitaires sont nettoyés quotidiennement à l'eau de javel), la clientèle l'est également. Le propriétaire est entouré de ses proches pour s'occuper de l'établissement. C'est un hôtel calme, parfait pour une petite famille. En restant 3 semaines, nous avons pu négocier la chambre à 30 dinars (13,70 €) la nuit. Le matin, vous pouvez descendre au café du rez-de-chaussée, attenant à l'hôtel. Il propose jus d'orange frais, muffins et thé ou café. Le plus du plus, vous pouvez demander le code WiFi gratuitement. Allez-y de la part de CRÉATRICE DE VOYAGES !

0 commentaires

L'huile d'olive, à toutes épreuves

Peut-être que comme moi, vous utilisez l'huile d'olive pour assaisonner vos salades d'été. Peut-être que comme moi, vous ne distinguez pas l'huile de France, d'Italie, du Maroc, de Grèce ou de Tunisie. Peut-être que comme moi, vous ne soupçonnez pas les biens faits naturels. J'ai découvert ses propriétés grâce à ma belle-mère tunisienne qui met l'huile d'olive à toutes épreuves. Cela a commencé par un lumbago où après un de ces massages à l'huile d'olive, je me suis relevée fraiche et requinquée ! Ensuite, un bonne toux et des maux de gorges ont été guéris par un de ses cocktail favori : mélanger 1 CS d'huile d'olive + 1 CS de miel + 1 CS de citron et avaler le tout à jeun le matin ! Mais ce qui m'a le plus étonnée c'est l'usage de l'huile d'olive sur les bébés. C'est un miracle en massage sur les petits fessiers irrités ou sur le visage pour éloigner les moustiques.
Je ne suis pas certaines que toutes les huiles se valent. Alors je vous conseille de prendre de l'huile d'olive biologique, de préfère tunisienne. Pour ma part, j'utilise celle faite avec les olives de mon beau-père... Mais tout le monde n'a pas un beau-père tunisien ;)

0 commentaires

Ma poussette dans les rues de Tunis

Celle ou celui qui n'a pas vécu l'expérience de déambuler dans les rues de Tunis, lira avec circonspection cet article. Mais ce qui est vrai pour Tunis, l'est également pour Djerba, Gabès ou encore Kairouan ! Là-bas, les trottoirs n'existant pas ou quand c'est les cas, ils sont quasi impraticables ou "squatter" par les tables, chaises, narguilés des cafés ou encore les scooters, vélos ou voitures des clients. Le phénomène est tel que le journal "La presse de Tunisie" le dénonce dans son édition du 10 avril 2015 ! En attendant que cela change, je fais comment avec une poussette ?

La solution est de posséder une poussette tout-terrain avec une capacité de pilotage, à faire pâlir les meilleurs pilotes de courses. Et pourtant, même dans ces conditions, la promenade relève du défi !

Et surtout, ai-je envie de faire respirer à mon enfant le gaz des pots d'échappement qui sont à sa hauteur ? Ma réponse est : Non, non, non ! Il suffit d'être une heure dans les rues du Tunis, pour se rendre compte que les contrôles anti-pollution des véhicules ne relèvent pas des priorités gouvernementales, du moment. Ma solution est radicale : "Je laisse la poussette en France !"

J'opte pour une écharpe de portage JPMBB. Outre le confort que procure cette écharpe, l'enfant est en parfaite sécurité et profite de la vue. S'il est nécessaire de contourner un obstacle (trottoir défoncé, étal d'un marchand, etc... ), je peux le faire avec une totale aisance. Enfin, pas tout à fait ! L'usage de l'écharpe de portage est très rare en Tunisie. Si la tête de l'enfant est cachée, personne soupçonne que vous portez un enfant... et vous vous faites allègrement bousculer ! Seuls les touristes européens s'écartent avec délicatesse et souvent avec un sourire de tendresse.

Il y a peut-être un business à lancer en Tunisie ?

0 commentaires

WeightWatchers va sauver mon Ramadan  !

Le ramadan est pour moi, synonyme de prise de poids. Chaque année, en famille, je partage la rupture du jeun. Cette année, avec son nouveau livre Mes recettes préférées d'ailleurs, Weight Watchers va me sauver. Enfin, je vais pouvoir manger sans culpabilité, sans me dire "Combien de ProPoint dois-je compter ?". Du tajine marocain au couscous algérien, en passant par la harira tunisienne, je vais enfin profiter des bons repas de fêtes ! Je vais même pouvoir équilibrer mon assiette en mangeant des makrouts. C'est juste génial... et rassurant pour ma ligne. Pour les copines, je vous propose la recette du Tajine aux abricots et aux carottes à l’agneau, au veau ou au poulet, avec le décompte des ProPoints.

C'est un délice...n'attendez pas le mois de juin ;)

0 commentaires

Barbara chantée par la tunisienne Dorsaf Hamdani

Le principal talent de la chanteuse tunisienne Dorsaf Hamdani consiste à revisiter les répertoires d'artistes du passé. Elle est capable d'en donner une version personnelle tout en faisant preuve d'un respect profond de l'original. La musicologue s'attaque à un projet transversal en mettant en parallèle Barbara et Fairouz. Un pari osé ! Les répertoires de Barbara et Faïrouz appartiennent non seulement à des cultures différentes, mais ils ont surtout une tonalité très différente. Là où la Voix de l'Orient libanaise avait un répertoire romantique, la Dame en Noir française distillait son spleen avec une intelligence racée. Deux univers dissemblables qu'il est curieux de réunir, avec en plus un parti pris d'orientaliser les chansons de Barbara. Ce qui peut paraître curieux devient sublime lorsqu'on entend « Ce matin-là » devenir une romance d'amour des Mille-et-une-nuits par la grâce de quelques percussions bien senties. Que dire aussi de « Göttingen » désacralisé, devenant presque assez joyeux pour inciter à la danse du ventre. Forcément, le public français connaît moins les chansons de Fairouz et est autorisé à seulement se laisser porter par la splendeur des interprétations, avec une mention spéciale à «Jerusalem (Zahrat al Madaen) » au moment où le statut de la ville sainte commune à trois religions reste posé. Surprenant et risqué, Barbara - Fairouz est d'autant plus attachant qu'il n'avait rien d'évident. Le jeu en valait la chandelle pour Dorsaf Hamdani qui signe un disque d'une rare intelligence. Ce mélange des cultures est particulièrement ce que j'adore ! Je vous invite à le découvrir et à commenter, si vous le souhaitez ;)

0 commentaires

JOUR & NUIT, un vin au nom révélateur d'une Tunisie raffinée

Du vin en Tunisie ? Oui ! La viticulture en Tunisie a une longue tradition qui a commencé dans l'Antiquité comme dans beaucoup d'autres pays du bassin méditerranéen, grâce aux Phéniciens et au Carthaginois.

Le JOUR & NUIT est un chardonnay simple et sophistiqué, à la fois, et primé au SIAL de paris en 2006. C'est un vin moderne, léger, à boire comme on en a envie loin des conventions. Un petit plaisir qui se fait remarquer. Petite par sa taille, la cave CEPTUNES produit le renouveau du vin tunisien. Il doit encore trouver sa place dans le concert des nations vinicoles mondiales. Je n'ai jamais pu le déguster en France (Si vous avez des adresses...)  ; en revanche, je reconnais que c'est un vrai bonheur de le retrouver (comme un ami), dés ma première soirée ! L'excellent Ristorante Haroun, restaurant de la marina de Houmt Souk, propose le JOUR & NUIT. Allez-y de ma part et opter pour ce vin léger en accompagnement d'un beau poisson grillé.

3 commentaires

On réserve une table au resto ?

"On réserve une table au resto ?"... phrase banale me direz-vous, lorsque l'on veut sortir au restaurant avec des amis ! Pourtant, si comme moi, vous avez des amis de confession musulmane, le choix est limité : Pizza ? Crêpe ? Couscous ? Tajine ? Kebab ? Poisson ? Mais si en plus, vos amis souhaitent gouter à la cuisine traditionnelle française, c'est quasi "mission impossible" ! Solution vous les invitez chez vous... sauf que moi aussi, j'ai envie de mettre les pieds sous la table, en me faisant servir ! Normal non ? Alors, je fais ce rêve de manger dans un restaurant "classique", un hachis parmentier, un cassoulet, une choucroute, un lapin à la moutarde, un pot au feu, un bœuf bourguignon... avec de la viande hallal . Aujourd'hui à Rennes, je n'ai pas encore trouvé ce lieu rare et exceptionnel.

0 commentaires

La calligraphie arabe contemporaine pour des cartes originales

Il y a plus de 5 ans, j'ai découvert Faouzia Hilmy lors des préparatifs de mon mariage. Je souhaitais réaliser un Faire-part bilingue (Arabe / Français) avec  une représentation de notre multiculturalité. Alors, j'ai cherché sur internet, et je suis tombé sur son site internet. J'ai immédiatement été conquise par ses propositions. Deux échanges d'Email, un choix de couleurs et en moins de quinze jours, je recevais la calligraphie de mon prénom associé à celui de mon mari. Depuis Faouzia Hilmy est devenu une artiste connue et reconnue. Son talent, lui permet d'exposer dans le monde entier et de proposer des démonstration, lors d'évènements prestigieux. Aujourd'hui, elle reste une artiste accessible au plus grand nombre et s'ouvre à la décoration via des offres de stickers pour les murs... ou les portables. Ma prochaine commande mêlera la calligraphie arabe et française.

Si comme moi, vous êtes sous le charme, allez visiter le site internet de Faouzai Hilmy.

1 commentaires

Le Hammam... ma deuxième nature !

 Partir en Tunisie, sans goûter au plaisir du hammam, c'est comme aller au cinéma et fermer les yeux pendant tout le film ! On passe à côté de l'essentiel. Là-bas, il est possible de faire une séance de hammam dans les hôtels des zones touristiques. Mais franchement, quel est l’intérêt de payer le prix fort pour un service rendu de façon identique en France. Dès mon arrivée en Tunisie, j'aime aller me détendre dans un hammam traditionnel avec les femmes tunisiennes. Certaines sont surprises car les occidentales (= touristes) y vont peu. Mais ce que j'aime c'est le prix (doux), l'atmosphère (tunisienne), la musique (les rires des femmes) et les massages (divins). Immédiatement, je sais que je suis arrivée ; c'est ma solution pour décompresser. C'est également l'idéal pour préparer sa peau au soleil. Après un bon gommage, la peau est douce et nette.  La veille de mon départ, j'y retourne... pour garder cette sensation de plénitude. C'est aussi, idéal pour conserver plus longtemps mon bronzage ! Mon hammam préféré est celui de Chenchou sur la route de El Hamma en venant de Gabès. C'est un hammam d'eau thermal où il est possible de louer un mini-hammam personnel. Pour le hammam+gommage+massage, vous pouvez payer de 12 à 15 Dinars (5,60   à 7 euros) + 2 dinars de pourboire.

A mon retour en France, je ne peux vivre sans ce moment de détente et d'évasion. Alors, je fréquente le Hammam Zein de Nantes. C'est un plongeon dans un véritable hammam du Maghreb. Franchement, c'est plus cher qu'au bled, mais bien moins cher qu'un billet d'avion. Entre deux voyages en Tunisie, un aller-retour à Nantes pour un gommage-massage et thé à la menthe vaut le détour. Le Rituel ZEIN (Hammam traditionnel à l’eucalyptus, enveloppement au savon noir, gommage au gant kessa, rinçage traditionnel au seau, masque corporel au Rassoul et 30 minutes de massage délicieux aux huiles précieuses orientales) est ma formule préférée ; mais cette formule reste onéreuse... 76 euros !

Si vous souhaitez y aller à Djerba, je vous propose de découvrir le hammam traditionnel de Midoun.

0 commentaires

Un pourboire... pourquoi ?

Il est d'usage en Tunisie, en signe de remerciement, de donner un pourboire. Il est important de savoir qu'un pourboire n'est en aucun cas un bakchich, car cette pratique remonte à très loin dans l'histoire. Les berbères qui assuraient le commerce transsaharien, devaient donner quelques grammes d'or pour garantir l'arrivée à bon port de la marchandise confiée aux caravaniers. Vous pourrez observer vos guides ou vos chauffeurs, donner des pourboires aux personnes qui leur ont apporté un service. Ils ont toujours à disposition de la monnaie. Certains services rendus comme garer ou surveiller une voiture doivent être payés de quelques dinars. Ces services constituent le travail de personnes qui n'ont pas d'autre salaire. En Tunisie, refuser de donner des pourboires constitue un manque de respect et d'éducation. En Europe, la pratique du pourboire existe également mais elle est différente d'un pays à l'autre. En France et en Belgique, le service est toujours compris dans la facture mais une petite pièce est bienvenue. Le pourboire est systématique auprès d'une ouvreuse de cinéma ou de théâtre. En Suisse et en Espagne, le pourboire est laissé à la discrétion de chacun dans les restaurants, hôtels et taxi. En Irlande et au Royaume-Unis, les serveurs perçoivent des salaires si bas que tous les clients ajoutent à leurs règlements 10 à 15% du montant de l'addition. Selon la durée du séjour, de votre satisfaction, de vos possibilités et des services rendus, le pourboire varie de 10 à 15 % de la valeur du service.

0 commentaires

Le marchandage, un sport national

Tous les tunisiens discutent les prix, c'est normal. Le marchandage est une véritable institution, en premier lieu au souk. C’est une tradition commerciale du maghreb, il ne faut pas y voir un subterfuge pour nous escroquer. Sachez négocier, goûter, bref, prendre votre temps et rester calme. Plusieurs prix sont pratiqués : le prix « européen », le prix « tunisien avec un européen », le prix « tunisien vivant en Europe» et le prix « tunisien ». Et, c'est comme ça ! Le marchandage se pratique comme une discussion ou un jeu de négociation. Le marchandage est une pratique courante en Europe. Mais nous l'appelons « la négociation ». Il est tout à fait normal dans la vente immobilière ou automobile. C'est même la règle ! Dans les magasins de vêtement, les amateurs de bonnes affaires appellent cela les « ristournes » et se pratiquent souvent. Avant de partir en Tunisie, faites-vous une idée des prix en allant regarder les sites de e.commerce tunisien. Il est important de se dire que « l'on ne se fait jamais avoir, ni rouler, quand on négocie ou marchande ». En effet, puisque quand on a l'objet de la négociation dans les mains, c'est qu'on est d'accord sur le prix, et que le vendeur est d'accord pour s'en séparer. C'est la base même du commerce ! Le marchandage est également un moyen subtil de tisser un lien social.

0 commentaires

La fouta un souvenir à rapporter pour votre douche

La fouta, draps de hammam tunisien, est un souvenir facile à rapporter dans sa valise. Il est possible de trouver des foutas de couleurs et de taille différentes. C'est un souvenir peut onéreux car vous en trouverez entre 10 et 20 euros.

Quand je pars en Tunisie, je ne prends aucun draps de bain ou de plage. Dés mon arrivée, je cours dans ma boutique préférée de Midoun (à proximité du marché couvert). Et je les utilise pendant tout mon séjour. A mon retour je les offre, je les transforme en rideau ou couvre lit. Mais la plus belle transformation, ce fut en rideau de douche. Original, pas cher et lavable...tout le monde adore !

La transformation est très simple. Vous pliez le haut de la fouta sur 5 cm et donner un coup de fer à repasser chaud. Vous collez les 2 bords avec du thermo-collant double face. Ensuite, vous installez des œillets à 7 cm de distance. Et voilà, vous pouvez installer votre rideau. La dimension idéal pour une douche est la fouta de 2X2 m.


1 commentaires

L'hébergement chez l'habitant

A l'image de ce qui se passe au Maroc depuis de nombreuses années, l'hébergement chez l'habitant en Tunisie, prend le chemin d'un véritable commerce. Je le regrette car la spontanéité de l'échange authentique disparait. Je suis surprise quand je vais sur certains sites, de constater qu'ils proposent plus d'une cinquantaine d'hébergements chez l'habitant. Ces hébergements proposent un confort moderne avec piscine et climatisation. Pourtant, les tunisiens que je connais n'ont pas ce niveau de confort ! Alors que choisir ? Pour ma part, je préfère mettre en contact des vacanciers avec des familles qui vivent comme tous les tunisiens, dans un confort simple. Au moins, je suis certaine qu'ils ouvrent leur maison pour le plaisir de la rencontre et de l'échange, sans que le revenu perçu devienne un bizness.

0 commentaires

Le tourisme collaboratif

L’hyper-personnalisation, le retour des Américains, la révision de la gouvernance, l’adaptation concrète aux changements climatiques… Certaines tendances du nouveau tourisme sont déjà bien amorcées, d’autres pointent le bout du nez. Le 21 janvier se déroulait la 1re édition 2015 des Gueuletons touristiques à Montréal. Parmi les 15 grandes tendances touristiques identifiées par deux experts québécois en tourisme, il faut noter LE TOURISME COLLABORATIF ! Le tourisme collaboratif est la 12ème tendance de ce palmarès. Les plateformes de location d’hébergement et aussi celles de transport entre particuliers poursuivront leur croissance en 2015. Les tentatives concernant d’autres secteurs comme les repas chez l’habitant ou les tours guidés et activités demeureront encore très marginales. Le tourisme collaboratif est basé sur l'économie du partage. L'économie du partage, la consommation collaborative, le marché entre particuliers, voilà autant d'appellations qui définissent l'idée de la locations de biens et de services entre individus. Le partage touche de nombreux domaines, mais tout particulièrement les services touristiques. L’hébergement, le transport, la restauration et même les activités à destination font l’objet d’un marché entre particuliers. Avec CRÉATRICE DE VOYAGES, je pratique le tourisme collaboratif depuis 8 ans. J'espère que cette tendance va se développer de plus en plus car elle permet de passer des vacances plus sincères, plus authentiques, surtout quand il s'agit de découvrir un pays.

 

0 commentaires

Priorité à la Tunisie

Après avoir organisée de nombreux voyages au Maroc, j'ai décidé de donner la priorité à la Tunisie. Le Maroc est entré, depuis plusieurs années dans un tourisme de masse. Désormais, le bizness prime sur l'authenticité ; et ce n'est plus en adéquation avec mon concept de la découverte d'un pays. De plus, les prix subissent une inflation qui rend le Maroc aussi cher que d'autres destinations, sans que cela bénéficie vraiment à la population.

Selon moi, la Tunisie a encore beaucoup de richesses à faire découvrir. Longtemps connue et reconnue pour le tourisme balnéaire des "All incluses", la Tunisie offre des possibilités, autrefois impossible. Alors j'ai décidé de concentrer mon énergie pour faire découvrir ce pays différemment. Des portes s'ouvrent pour ceux qui savent les pousser avec délicatesse et cœur !

0 commentaires

C'est le moment de prendre vos billets

En cette mi-janvier, la compagnie Transavia propose des tarifs très intéressants pour la Tunisie et tout particulièrement pour cette été. En effet, vous pouvez trouver un A/R Nantes-Djerba en juillet pour 270€ ; alors que dans 4 mois, ce même A/R sera à 450€. Bonne entendeur, je vous salut ;)

0 commentaires