Adoption en Tunisie

La peau noire, une particularité tunisienne !
Adoption en Tunisie · 07 juillet 2021
Dans le contexte de l'adoption en Tunisie, la couleur de peau d'un enfant est une particularité. La raison est peu connue. La Tunisie fut l'un des premiers pays de la région à abolir l'esclavage, dès 1846. Une partie des Noires du pays est issue de ces populations affranchies il y a 170 ans, mais dont on ne raconte jamais l'histoire. Aujourd'hui, il y a toujours confusion entre couleur de peau et asservissement.
Adopter un enfant à particularités
Adoption en Tunisie · 16 juin 2021
Comme partout, en Tunisie, il y a des possibilités d’adopter un enfant à particularités. Chaque organisme définit sa liste de particularités. A l'INPE, la définition d'un enfant à particularité est : un enfant plus âgé (2-3 ans), un enfant à la peau foncée, un enfant avec un léger handicap, souvent physique, parfois une petite maladie, un enfant avec des retards de croissance, de l’acquisition de la marche ou de la parole probablement liés à la vie en institution.

Comment adopter un enfant en Tunisie ?
Adoption en Tunisie · 23 février 2021
Je reçois souvent des messages de couples qui souhaitent adopter en Tunisie. La première question est toujours la même : "Comment adopter une enfant en Tunisie ?". Je suis surprise de cette question. En effet, la mission de l'adoption internationale (MAI) propose une fiche pour la Tunisie qui est très claire et détaillée.
Requête en adoption plénière, la voie à suivre
Adoption en Tunisie · 30 janvier 2021
Pour les couples français ayant adopté un enfant en Tunisie, la seule procédure à considérer est la "requête en conversion d'une adoption simple en adoption plénière. Elle doit être déposée auprès du procureur du tribunal compétent.

La transcription, une voie sans issue
Adoption en Tunisie · 30 janvier 2021
La transcription de l'acte de naissance auprès du TGI de Nantes, est LA procédure à ne pas suivre. Souvent fatigués, les familles suivent en toute confiance, les conseils des personnes en charge de l'adoption internationale au département. Or, certaines de ces personnes s'avèrent incompétentes et totalement ignorantes du cadre juridique de l'adoption tunisienne en France. Elles lisent l'attestation de l'INPE, et vous donnent le formulaire pour déposer une transcription auprès du TGI de Nantes.
Le statut de l'adoption en Tunisie
Adoption en Tunisie · 30 janvier 2021
En Tunisie, l'adoption d'un enfant est encadré par la Loi du 4 mars 1958. Pour les couples français adoptant un enfant en Tunisie, un jugement est rendu par un juge Cantonal. Le jugement rendu est définitif. Il rompt complétement les liens de l'enfant avec ses parents biologiques.

Un p'tit coup de pouce pour beaucoup d'espoirs
Adoption en Tunisie · 16 novembre 2020
Un petit coup de pouce pour beaucoup d’espoirs est une association française qui œuvre pour les enfants tunisiens placées en pouponnière, dans l'attente de leur adoption.
L'adoption tunisienne en France, simple ou plènière ?
Adoption en Tunisie · 29 février 2020
Dans le cadre de requête en adoption plénière, plusieurs juridictions françaises ont déjà retenu que l’adoption prononcée en Tunisie produit les effets d’une adoption plénière en France. Le procureur du TGI de Nantes soutient que l’adoption ne peut produire en France que les effets de l’adoption simple.

Association Racines tunisiennes
Adoption en Tunisie · 01 décembre 2019
Racines tunisiennes est une association de familles adoptives d’enfants de Tunisie. Cette association, à but non lucratif et dirigée par des bénévoles, a pour objet de regrouper des parents ayant adopté un ou plusieurs enfants en Tunisie et d’informer des familles ayant un projet d’adoption dans ce pays, afin de créer une communauté française de familles adoptantes.
L'adoption d'un enfant en Tunisie
Adoption en Tunisie · 01 août 2016
A l'heure où l'adoption internationale est de plus en plus compliquée, restreinte et longue, la Tunisie est un pays peu connu des familles adoptantes. C'est également l'un des très rares pays musulmans permettant l'adoption, là où la majorité des autres pays n'offre que la cadre de la Kafala. Plus de 800 enfants sont abandonnés, chaque année et adoptables aux ressortissants tunisiens.